En voilà une découverte qui m’a laissée de merveilleux souvenirs et des images indélébiles dans la tête. Personnellement, quand je pense au Québec, j’imagine de suite d’immenses étendues de sapins, des lacs par centaines, des élans qui peuvent apparaître subitement au détour d’un virage, des journées entières à marcher et pagayer en pleine nature et toujours cette petite appréhension de croiser un ours au détour d’un chemin…

Un peu cliché ? Soit ! Mais après de nombreux séjours au Québec, force est de constater que la réalité et la beauté du cliché surpassent de beaucoup la simple belle image de carte postale. J’aimerais aujourd’hui vous parler du parc Oméga, un véritable coup de coeur que j’ai eu l’occasion de découvrir à deux reprises, d’abord lors d’un voyage hivernal puis au tout début de l’automne. Attention, si les panoramas ne vous font pas déjà craquer, je parie que vous succomberez à la mignonitude et à la douceur des habitants plus ou moins gros de ce parc !

Le parc Oméga, un parc animalier pas comme les autres au Québec

En effet, le parc permet d’observer la faune caractéristique de la province dans des conditions assez exceptionnelles : la plupart des espèces profitent d’une liberté totale ou d’une semi-liberté. Seules les espèces les plus prédatrices (ours, loups, orignaux…) sont cloisonnés afin de protéger le reste des animaux.

Pour la sécurité des visiteurs, la promenade dans le parc s’effectue en voiture à vitesse très réduite. Il est bien entendu totalement interdit de sortir des voitures et d’aller à la rencontre des animaux en dehors de certaines zones sécurisées. Outre l’observation de cette joyeuse faune, il est tout de même permis de nourrir quelques espèces de cervidés. Des sachets de carottes sont en vente à l’entrée du parc pour le plus grand bonheur des wapitis qui sont les premiers au rendez-vous !

Quels animaux peut-on apercevoir au Parc Omega ?

Le parc recense plusieurs centaines d’animaux dans son enceinte. Parmi eux, on trouve :

  • De très nombreuses espèces de cervidés (cerfs, daims, wapitis, rennes…)
  • Plusieurs espèces de loups (loups arctiques, loups gris, loups noirs, coyotes…)
  • Des bisons
  • Des orignaux
  • Des castors et des ratons laveurs
  • De nombreuses espèces d’oiseaux (oies du Canada, hérons, geais bleus, canards…)
  • Des ours bruns
  • Des boeufs musqués
  • Des renards et des renards arctiques

Bien sûr, rien ne dit que tous ces animaux seront visibles en une seule visite.

N’oubliez pas que les avantages et les inconvénients de chaque visite varient en fonction de la saison. Par exemple, nous n’avons pas pu apercevoir les ours lors de notre visite en hiver (hibernation oblige). De la même façon, les oies du Canada quittent le Québec en automne pour ne revenir qu’à la belle saison. Malgré ces absences, le hasard nous a fait croiser un superbe renard roux posé comme par magie sur un rocher au détour d’un virage, un très beau moment de cette visite hivernale ! Sans parler des immenses étendues de neige immaculée…

A l’inverse, lors de la visite estivale, il nous a fallu être beaucoup plus vigilant à l’approche des cervidés mâles qui étaient déjà entrés en période de rut. Mais c’est aussi ce détail qui nous a permis d’assister à de nombreuses reprises au brâme de ces animaux au moment du coucher du soleil. Un moment fort encore une fois.

Et tout cela n’est encore rien comparé au souffle rauque des bisons qui s’approchent lentement de votre voiture… Eté comme hiver, on se sent réellement tout petit face à tant de puissance.

Des animaux … et plus encore !

Les sentiers du parc couvrent une distance d’environ 15 kilomètres. En plus des sentiers d’observation, il existe différentes animations et ateliers autour de la faune et de la flore du parc. L’histoire n’est pas non plus oubliée avec le petit poste de traite reconstitué : c’est un pan important de l’histoire du Canada que l’on découvre ici autour du commerce des peaux et des fourrures organisé dans la région à partir du XVIIe siècle. Enfin, le sentier des premières nations est un petit chemin de randonnée qui permet de découvrir autour d’un lac les caractéristiques et la culture des onze nations autochtones du Québec.

Petit conseil de visite : n’oubliez pas de passer par la boutique cadeau avant de quitter le parc. Je m’étonne moi-même d’écrire cette phrase mais on y trouve réellement de chouettes articles, à des prix tout à fait raisonnables. La preuve en est qu’à chaque visite, je craque !

Une petite sélection de photos de nos visites au parc Omega

Bien sûr, il m’est impossible dans cet article de vous montrer la totalité des photos prises au parc Oméga au cours de nos visites. Il me faut malheureusement opérer une grosse sélection ! Voici donc un petit aperçu de ce que vous pourrez admirer en vous promenant dans ce parc :

Quelques informations pratiques

Officiellement, le parcours dans le parc peut s’effectuer en un peu moins de deux heures. Bien sûr, je vous conseille de rester beaucoup plus longtemps sur place pour avoir le temps d’observer les animaux tranquillement. Chose importante : il est tout à fait possible de faire plusieurs fois le tour du parc. Je vous le recommande même beaucoup ! Les animaux se seront déplacés, la luminosité aura changé et avec un peu de chance, ce sera l’occasion d’apercevoir de nouvelles espèces ! Lors de nos deux visites, nous avons passé la journée entière sur le parc, en arrivant en fin de matinée et en partant en fin d’après midi.

Il est également possible de se restaurer sur place. On trouve :

  • une cabane à sucre ouverte en hiver et à la saison de l’érable
  • des aires de pique-nique réparties sur le site
  • une sandwicherie et un glacier situés à l’entrée du parc

Et pour ceux qui souhaiteraient prolonger l’aventure, on peut même passer la nuit au parc dans différents hébergements insolites (tipis, cabanes, chalets, tentes etc…). Pas encore testé mais il ne fait aucun doute que nous repasseront dans le coin lors d’un prochaine voyage 🙂

Mon avis sur le Parc Omega : un lieu incontournable pour l’observation des animaux au Québec

Si vous ne vous en doutez pas encore après la lecture de cet article, le parc Omega est vraiment l’un de mes coups de coeur au Québec ! La proximité et les interactions rendues possibles avec les animaux en liberté promettent de beaux moments et parfois même un peu de frissons ! Suivez mon regard vers les bisons 🙂

Mais attention, il semble que le parc soit un peu victime de son succès en plein été, autrement dit, au moment de la haute saison touristique. Si vous en avez l’occasion, je vous recommande de visiter le parc à une autre saison pour profiter pleinement des animaux et de leur environnement. Le parc est ouvert toute l’année, alors autant en profiter pour admirer les superbes panoramas de l’hiver ou de l’automne. Car c’est avant tout cela qui nous attend au parc Oméga : un grand rendez-vous avec la nature.

Liens et informations utiles

  • Le Parc Omega se situe à Montebello, respectivement à 80km (1h) d’Ottawa et 130km (1h30) de Montréal.
  • Le bon plan, pour profiter d’une promotion sur le prix d’entrée, est de réserver les billets en avance par ici.
  • Pour organiser votre visite au parc Oméga, vous retrouverez toutes les informations pratiques (tarifs, horaires, hébergements) sur le site officiel.
  • Voir les hôtels populaires à Montebello, à Montréal et à Ottawa.
  • Mon guide favori (et probablement le plus complet) pour organiser un voyage au Québec est le Guide du Routard.
  • Louer une voiture pour venir au parc ou faire un road trip au Québec.
  • Voir les activités les plus populaires au Québec.

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

0/5Nombre de vote(s) : 0

Auteur

Amoureuse des voyages et de la découverte, je partage sur mes blogs mes expériences et mes souvenirs de voyage pour vous inspirer et je l'espère, vous dépayser ! Continuons l'aventure ensemble sur Youtube et Instagram :

4 Comments

  1. Bonjour, vous pensez qu’il est risqué de s’y aventurer avec sa voiture de location ? Les animaux montent’ils sur la voiture (risqué de rayures ?)

    Merci

    • Bonjour Charlotte,
      Il m’est effectivement déjà arrivé de voir certains animaux se dresser sur leurs pattes lorsque les voitures passent (notamment les bouquetins qui ne sont pas très hauts sur 4 pattes^^).
      Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est risqué, nous n’avons jamais eu le moindre dommage en nous y promenant. Mais c’est effectivement quelque chose qui peut arriver 😉

  2. Christina SUTHANTHARA Reply

    Bonjour Laura, super article 👌
    Dites moi est ce qu’il y a possibilité de visiter le parc même si nous ne sommes pas véhiculés ?

    • Laura Reply

      Bonjour Christina,
      Malheureusement, le parc n’est accessible qu’aux véhicules. Pour des raisons de sécurité, il est interdit de sortir des voitures pendant le parcours et honnêtement, on comprend pourquoi quand on passe à deux doigts des bisons 😀
      Et même pour accéder au parc, la voiture est incontournable.
      Sinon, il existe la possibilité de louer sur place des voiturettes de golf grillagées pour 35$ de l’heure, en plus de l’entrée du parc.
      Au plaisir,
      Laura

Laisser un commentaire