J’aimerais aujourd’hui vous emmener dans un endroit qui m’est très spécial. Grande passionnée d’histoire et d’archéologie, les sites antiques d’Italie ont toujours figuré en bonne place dans ma liste des lieux à visiter absolument. D’ailleurs, c’est en Italie que je me suis envolée pour mon tout premier voyage en avion et hors de France. Visiter le site archéologique de Pompéi m’a donc permis de réaliser deux rêves : celui de l’étudiante en histoire, passionnée par l’antiquité et celui de la voyageuse qui s’évadait un peu loin de chez elle pour la première fois de sa vie.

Je vous propose aujourd’hui de partir avec moi le long des rues pavées de Pompéi et de découvrir tous mes conseils pour profiter à 100% de ce site exceptionnel. Temps de visite, conseils pratiques, itinéraire conseillé de visite, lieux et monuments incontournables, vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir pour visiter Pompéi et surtout, ne rien louper ! N’oubliez pas non plus de découvrir en fin d’article une petite sélection d’activités à faire dans les alentours de Pompéi et notamment le très beau site archéologique d’Herculanum 🙂

A lire aussi : Pourquoi il faut absolument visiter le site d’Herculanum

Visiter Pompéi quand on n’est pas un(e) fana d’histoire ou d’archéologie

La bonne nouvelle, c’est que visiter Pompéi ne laisse jamais indifférent, que l’on soit féru d’histoire ou non. Même si vos connaissances ne sont pas spécialement étendues sur le sujet, il y a de fortes chances pour que vous appréciez tout de même la promenade ! Car tout le monde a déjà entendu parler de Pompéi, la fameuse ville antique engloutie suite à une éruption du Vésuve. Pas la peine d’avoir un master en histoire pour s’imaginer voir déambuler dans les rues des romains en toge et en sandales (au passage, merci les films hollywoodiens !).

C’est tout le miracle de Pompéi, le site permet de s’immerger complètement dans un monde disparu depuis des siècles. La plupart des ruines sont également suffisamment bien conservées pour que tout le monde puisse saisir la fonction ou l’utilité de tel bâtiment. Mais, si votre curiosité l’emporte et que vous souhaitez vraiment saisir en profondeur toute la dimension du site archéologique, je vous recommande quelques petites lectures qui pourront vous apporter des éclaircissements utiles sur l’époque et la civilisation que nous avons ici en face de nous. D’autant plus qu’on ne trouve absolument AUCUNE information sur le site. Pour en profiter à fond, il faut donc savoir où trouver les bonnes informations sur les bons monuments.

Inutile de chercher bien loin, la majorité des guides de voyage remplissent aujourd’hui très bien ce rôle :

  • En premier lieu, le guide du routard offre des explications très claires sur le site archéologique et la plupart des monuments incontournables. Le site  de Pompéi figure d’ailleurs dans 2 guides du routard : le Routard de l’Italie du sud (parfait si vous envisagez de visiter la Campanie et/ou d’autres régions du sud de l’Italie) et le Routard de Naples (si votre séjour se concentre sur la région napolitaine).
  • Sinon, en vente aux guichets du site archéologique, un très beau guide papier (qui fait aussi un super souvenir une fois de retour), en français et bien imagé pour faire le plein d’explications sur les plus beaux monuments du site.
  • Enfin, un guide des fouilles, gratuit mais un peu plus sommaire est disponible aux différents points d’information du site.
  • Et si vous n’aimez vraiment pas la lecture, un audioguide peut également être loué à l’entrée du site en supplément du billet d’entrée.

Combien de temps faut-il pour visiter Pompéi ?

Idéalement, je vous conseille de passer une journée entière sur le site. Et croyez-moi, ce n’est vraiment pas de trop ! C’est une ville entière que nous avons à découvrir ici 🙂 Si votre timing est serré et que vous ne pouvez pas passer une journée entière sur le site (ou que vous pensez décrocher après quelques heures), je vous recommande de bien cibler en amont les monuments que vous souhaitez privilégier. En ayant un itinéraire de visite clair, vous pourrez optimiser au maximum le temps passé sur le site.

Bien sûr, la journée entière s’entend pour les visites libres, si vous décidez de visiter Pompéi par vos propres moyens et avec les explications complémentaires d’un guide papier ou d’un audioguide. Si vous préférez opter pour une visite guidée (nous allons détailler les différentes offres de visites guidées un peu plus bas), alors les temps de visite sont beaucoup moins longs (environ 2 heures).

Quelles sont les horaires du site archéologique de Pompéi ?

L’année est découpée en 2 plages horaires distinctes :

  • Entre avril et octobre, le site ouvre à 9h et ferme à 19h30, avec des entrées possibles dès 8h30 les samedi et dimanche.
  • Entre novembre et mars, le site ouvre à 9h et ferme à 17h, avec des entrées possibles dès 8h30 les samedi et dimanche.

Bon à savoir : Le site archéologique est fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

Quelles sont les différentes options de visite de Pompéi ?

Penchons-nous maintenant sur les différents types de billets et de visites qui existent pour le site archéologique de Pompéi.

  • Les billets d’entrée libre

Plusieurs options s’offrent à nous. Le principal critère à prendre en considération pour le choix du billet est … le moment de la visite. Comme vous vous en doutez, Pompéi est un site touristique TRES fréquenté. Les files d’attente pour accéder à la billetterie PUIS à l’entrée du site peuvent faire perdre un temps considérable quand on ne s’est pas suffisamment organisé en amont. Moi la première, j’ai été très surprise de constater l’affluence dès l’heure d’ouverture des portes. Globalement, si vous prévoyez de visiter Pompéi entre les mois d’avril et d’octobre (et pendant les périodes de vacances scolaires), il est plus que recommandé de réserver des billets coupe-file en ligne à l’avance. Une fois à l’entrée, il existe des kiosques spéciaux pour les détenteurs de billets électroniques. Bien sûr, vous ne serez probablement pas le seul à avoir vos billets coupe-file en main mais la bonne nouvelle, c’est que la file des billets coupe-file sera tout de même moins longue que celle de la billetterie classique. Pour réserver les billets coupe-file pour Pompéi, c’est par ici :

Voir les billets coupe-file pour Pompéi

En dehors de la haute saison touristique (entre novembre et mars), l’affluence est globalement moins importante et on peut acheter ses billets directement au guichet à l’entrée du site (prix : 16€). 

  • Les visites guidées de Pompéi en français

Pour avoir la chance de visiter Pompéi en compagnie d’un guide professionnel (ou même d’un archéologue !). Cette solution, souvent plus rapide que les visites libres est une option intéressante lorsqu’on a un timing limité, qu’on visite le site avec des enfants ou encore lorsqu’on souhaite profiter des éclaircissements d’un professionnel et d’anecdotes croustillantes sur l’histoire du site. Les principales visites guidées du site, disponibles en français, sont les suivantes : 

La visite guidée de Pompéi (2h) en français : En petit groupe, explorez Pompéi en compagnie d’un guide francophone pendant 2 heures.

Voir plus d’infos sur la visite guidée

La visite guidée de Pompéi avec un archéologue (2h)en français : En petit groupe, explorez Pompéi en compagnie d’un guide archéologue qui vous fera découvrir tous les secrets de la ville antique.

Voir plus d’infos sur la visite guidée avec un archéologue

Quels sont les équipements à prévoir pour visiter Pompéi ?

Quelque soit la durée de votre visite sur le site, il est primordial de penser à quelques détails pratiques pour pouvoir en profiter à 100%  : 

     ➜ En premier lieu, avoir de bonnes chaussures

On ne peut pas réellement se rendre compte de l’ampleur du site avant d’y avoir mis les pieds. Mais je peux vous dire que l’on en fait des kilomètres de marche à Pompéi ! Il est donc primordial d’être bien chaussé. Je recommande particulièrement des chaussures de randonnée car les voies pavées sont souvent escarpées et on peut se tordre régulièrement la cheville. S’il pleut, les voies peuvent également devenir glissantes d’où l’importance d’avoir une bonne adhérence. Une bonne paire de basket peut également faire l’affaire, même si l’accroche sera probablement plus faible qu’avec des chaussures de randonnée. Tous les autres types de chaussures sont à proscrire (et notamment les tongs, claquettes, sandales, espadrilles, chaussures à talon et tutti quanti).

     ➜ Prévoir suffisamment à boire (et à manger)

Il n’existe qu’un seul point de vente de nourriture et de boisson sur le site. Ce qui peut être extrêmement embêtant quand on se trouve à l’autre bout du site et qu’on a rien prévu à l’avance. Avant d’entrer sur le site, il est donc important de prévoir à l’avance suffisamment d’eau. Le mieux est d’avoir une gourde ou une bouteille sur soi que l’on peut remplir aux différentes fontaines réparties sur le site. En revanche, si vous n’avez pas de contenant sur vous, pas d’autre solution que de faire le plein à la boutique située à côté du forum. Pour se restaurer, il est possible de manger directement dans l’enceinte du point de vente ou bien sur l’une des deux aires de pique-nique. Attention, le seul point de vente de nourriture est rapidement pris d’assaut et les files d’attente peuvent être très longues en haute saison. Pour gagner du temps, mieux vaut anticiper et acheter son pique nique à l’avance.

     ➜ Bien se protéger du soleil

Dès le mois d’avril, les températures peuvent monter assez haut en Campanie et le soleil ne fait vraiment pas de cadeaux ! L’ombre étant également plutôt rare dans l’enceinte du site archéologique, il est donc important de prévoir casquettes, chapeaux et crème solaire pour éviter de rougir et/ou de griller pour les peaux les plus fragiles. 

     ➜ Ne pas prévoir de trop gros sacs à dos

Comme beaucoup de sites touristiques, il est interdit d’entrer avec un sac à doc volumineux. Les sacs de dimensions supérieures à 30 X 30 X 15 cm doivent être déposés en consigne.

Pompéi : un itinéraire de visite du site archéologique

Si la grandeur du site vous impressionne et que vous n’avez pas la moindre idée de la façon de l’aborder, voilà un exemple d’itinéraire de visite plutôt complet, construit suite à ma visite de Pompéi. En le suivant, vous ne louperez aucun des lieux les plus remarquables du site. A une vitesse de visite normale, cet itinéraire peut vous faire passer la journée entière sur le site. Bien sûr, en version marche rapide, si vous n’entrez pas dans tous les monuments mentionnés ci-dessous, l’itinéraire peut aussi être plus court. Libre à vous de choisir le rythme de visite qui vous convient ! Les points rouge numérotés sur le plan indiquent les vestiges emblématiques de Pompéi, ceux à ne pas louper pendant sa visite. Pour plus de précisions sur ces différents lieux et monuments, rendez-vous dans la section suivante 🙂

Les entrées et sorties sont indiquées sur ce plan à titre indicatif. Il existe en fait 3 accès différents sur le site qui permettent à la fois d’entrer et de sortir. Les accès se situent : au niveau de la Porta Marina, au niveau de l’amphithéâtre et au niveau de la Piazza Esedra (porte de Stabies). L’entrée principale (mais aussi la plus fréquentée) étant celle de la Porta Marina.

Ce qu’il ne faut pas louper à Pompéi

En suivant l’itinéraire de visite proposé au dessus, voici un petit échantillon des plus beaux vestiges de Pompéi, numérotés en fonction de l’ordre d’apparition sur le plan. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive et on pourrait passer bien des heures supplémentaires à arpenter le site le long, en large et en travers. Mais l’objectif pour la majorité d’entre nous est bien sûr de voir en priorité les lieux et les monuments les mieux conservés. En voici donc un petit aperçu :

  • La Basilique (1)

Construite au IIe siècle avant JC, la Basilique n’était pas un bâtiment religieux à cette époque. Elle abritait des activités liées à la justice. 

  • Le Temple d’Apollon (2)

L’un des plus vieux monuments de la ville, construit entre le IIIe et le IIe siècle avant JC. Il est accolé au Forum.

  • Le Forum (3)

Place publique par excellence, le Forum permettait d’accéder aux bâtiments administratifs, religieux et commerciaux qui l’entouraient. A son extrémité nord subsistent les restes d’un temple dédié aux dieux Jupiter, Junon et Minerve.

  • Les Thermes du Forum (4)

Edifiées au premier siècle avant JC et superbement conservées avec leurs plafonds en arcade et leurs différents bassins.

  • La Maison du poète tragique (5)

Connue notamment pour sa célèbre mosaïque d’entrée « Cave Canem » qu’on pourrait traduire par notre moderne « Attention au chien ».

  • L’espace funéraire de la porte d’Herculanum (6)

L’usage antique voulait que les cimetières soient placés le long des routes à la sortie des villes. Ici, on peut notamment apercevoir différents mausolées très bien conservés.

  • La Villa des Mystères (7)

L’une des plus belles maisons de Pompéi ! Située à l’extérieur de l’enceinte de la ville, la Villa des Mystères était une riche propriété construite au IIe siècle avant JC. Aujourd’hui, on conserve une partie des fresques de la villa dans un état de conservation exceptionnel.

  • La Maison du Faune (8)

Célèbre pour son immense mosaïque d’Alexandre le Grand à la bataille d’Issos. La maison du Faune est l’une des plus grandes domus de Pompéi (presque 3000m2 !!) et appartenait probablement à un illustre personnage local.

  • La Maison des Vettii (9)

Célèbre pour les nombreuses peintures qui ornent ses mûrs. Là encore, la villa était habitée par de riches citoyens dont les noms ont réussi à nous parvenir. Les propriétaires étaient un couple du nom d’Aulus Vettius Restitutus et d’Aulus Vettius Conviva.

  • La Maison de Marcus Lucretius Fronto (10)

  • La Maison du Centenaire (11)

Deux très belles demeures, bien conservées, appartenant à la classe dirigeante de Pompéi où l’on peut admirer peintures et mosaïques dans des pièces qui ne semblent pas avoir traversé les 2000 ans qui les séparent de nous.

  • La Boulangerie de Modestus (12)

Plus vraie que nature, avec ses fours et ses meules qu’on dirait presque encore en état d’usage.

  • Le Lupanar (bordel) (13)

Les villes antiques sont connues pour abriter de nombreux lieux de prostitution. Pompéi n’échappe pas à la règle avec ce lupanar très bien conservé. On peut encore y voir les 5 chambres destinées à recevoir les clients ainsi que de nombreuses décorations évoquant la luxure et les pratiques auxquelles on s’adonnait au sein de l’établissement.

  • Les Thermes de Stabies (14)

Probablement le lieu qui m’a le plus marqué à Pompéi ! Ces thermes sont dans un état de conservation exceptionnel et on peut encore apprécier aujourd’hui toute la délicatesse et la somptuosité des décorations. On peut également observer toutes les infrastructures mises à disposition des habitants de la ville : bains intérieurs et extérieurs, espace de gym extérieur, le tout dans un décor de faste.

  • Le Fullonica de Stephanus (15)

Se tenait ici une industrie très importante de l’antiquité : la foulonnerie où les esclaves piétinaient étoffes et tissus dans des bassins remplis d’urine, d’eau et de souffre afin de les nettoyer et de les blanchir.

  • Le Thermopolium d’Asellina (16)

Vous croiserez un certain nombre de ces établissements à Pompéi. Les thermopolium, ancêtres de nos restaurants rapides servaient des plats à consommer sur place ou à emporter, stockés dans de grosses jarres directement intégrées au comptoir. L’un des plus beaux thermopolium de Pompéi est le thermopolium d’Asellina avec son comptoir et ses peintures qui sont restés dans un superbe état de conservation.

  • La Maison de Vénus dans sa coquille (17)

Cette domus est connue pour abriter l’une des peintures les plus célèbres (et les mieux conservées) de Pompéi : la Vénus à la coquille.

  • L’Amphitéâtre (18)

Classique de toutes les grandes villes de l’antiquité. Bâti au premier siècle avant JC, il pouvait accueillir environ 12000 spectateurs et est à ce jour l’un des plus vieux amphithéâtres romains qui nous soit parvenus.

  • La Grande Palestre (19)

Un immense espace consacré aux activités sportives extérieures (gym, natation…), entouré d’un non moins immense portique, très bien conservé.

  • La Maison de Ménandre (20)

  • La Maison des chastes amants (21)

Deux superbes domus à la décoration somptueuse. 

  • Le Temple d’Isis (22)

Petit temple très bien conservé de la déesse égyptienne Isis que les romains se sont approprié.

  • Le Grand théâtre (23)

Construit au IIe siècle avant JC et qui pouvait accueillir jusqu’à 5000 spectateurs.

  • Le Petit théâtre (Odéon) (24)

Plus récent que son grand frère, le petit théâtre était un édifice autrefois couvert qui pouvait accueillir environ 1000 spectateurs.

  • La caserne des gladiateurs (25)

Initialement utilisé comme une promenade couverte pour les spectateurs du théâtre situé juste à côté, l’espace a été réaménagé en caserne de gladiateurs suite à un tremblement de terre survenu quelques années avant l’éruption du Vésuve.

  • Le Forum Triangulaire (26)

Un endroit romantique et ombragé pour terminer en beauté cette visite des ruines de Pompéi. Ce forum abritait en son centre un temple probablement dédié à Minerve et Hercule.

Les autres activités à faire autour de Pompéi 

Une fois la journée (ou demi-journée) passée à Pompéi, ne quittez surtout pas la région immédiatement ! Voici une petite sélection de ce qu’il ne faut pas louper dans les alentours : 

     ➜ Le fantastique site archéologique d’Herculanum

Je me suis toujours demandée pourquoi le site d’Herculanum n’a pas la chance de jouir de la même renommée  que Pompéi. Si vous aimez les sites archéologiques, il ne fait aucun doute que vous allez A-DO-RER Herculanum. Peut-être encore mieux conservé que Pompéi (si si, c’est possible !), le site d’Herculanum offre un superbe prolongement de la découverte du monde romain.

Situé sous la ville actuelle d’Ercolano (à une quinzaine de kilomètres de Pompéi), le site se visite sur environ une demi-journée et permet notamment de découvrir un certain nombre de demeures antiques INCROYABLEMENT bien conservées (certaines ont même encore leur étage !).  Tout comme àPompéi, différents types de visites sont possibles pour Herculanum. On trouve :

Pour en savoir plus sur ce superbe site, je vous invite à découvrir mon article spécialement consacré à Herculanum.

     ➜ Le Vésuve

Pourquoi ne pas se laisser tenter par une petite ascension du Vésuve ? Après tout, on n’a pas l’occasion de croiser des volcans tous les jours ! Pour accéder au sommet (et au cratère), un billet d’entrée est obligatoire, en vente à l’entrée du site. Sinon, il existe des excursions à la demi-journée au départ de Naples, bien encadrées par des guides professionnels.  

➜ Visiter Naples 

Parce que la célèbre cité napolitaine ne manque pas de charmes ! On pourra par exemple y visiter le superbe musée archéologique national, l’interminable réseau de souterrains historiques ou encore déguster de délicieuses pizzas (inventées ici même au XVIe siècle !).

Voir les meilleures activités à faire en Campanie

Et voilà ! J’espère que vous aurez trouvé dans cet article toutes les infos pour organiser facilement votre visite à Pompéi ! S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires 🙂

Quelques idées d’hôtels pour dormir à Pompéi :

➜ L’hôtel Iside : Testé et approuvé. Un petit hôtel typique et bon marché à quelques pas du centre-ville et de l’entrée du site archéologique. Parfait pour rayonner à pied en ville.

➜ L’hôtel Pompei Be Green :  Un petit hôtel 4 étoiles tout neuf que j’aimerais beaucoup essayer si je devais de nouveau retourner à Pompéi !

Crédits photo : Les illustrations de cet article sont composées de photos personnelles et de photos libres de droit issues de Wikipedia.

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

4.6/5Nombre de vote(s) : 271

Auteur

Amoureuse des voyages et de la découverte, je partage sur mes blogs mes expériences et mes souvenirs de voyage pour vous inspirer et je l'espère, vous dépayser ! Continuons l'aventure ensemble sur Youtube et Instagram :

44 Comments

  1. Bonjour Laura,

    merci pour cet article qui donne très envie de sauter le pas!
    Notre fils de 10 ans ne cesse de nous parler de Pompéi, et nous envisageons de lui offrir ce voyage en cadeau d’anniversaire. Par contre, nous ne savons pas à quelle période partir… dans l’idéal, nous aurions souhaité faire cela lors des vacances de Noel, mais j’ai lu que la météo était plutôt pluvieuse à cette période…. Quel est votre avis?
    Merci d’avance!

    Cédric

    • Laura Reply

      Bonjour Cédric,
      C’est un très beau projet d’anniversaire effectivement !
      Concernant la météo, il devient de plus en plus difficile de prévoir car les grandes tendances saisonnières sont bien souvent mises à mal ces derniers temps… Mais effectivement, en temps normal entre novembre et février, la météo peut être assez pluvieuse. Pour moi, les meilleures périodes de visite à Pompéi sont les mois d’avril/mai et de septembre/octobre. Les températures sont très agréables (bien plus qu’en été et il ne faut pas oublier qu’il y a très peu d’ombre à Pompéi !) et les chances de pluie ne sont pas trop élevées.
      Ensuite, tout dépend de vos préférences à vous ! L’avantage, c’est qu’au mois de décembre, il y a forcément beaucoup moins de monde.
      Au plaisir,
      Laura

  2. Bonjour Laura,
    Quel plaisir de découvrir vos magnifiques photos accompagnées de conseils pertinents que nous comptons bien mettre en oeuvre dans quelques semaines en visitant Pompéi et Herculanum.
    Une question que vous n’abordez pas : à quel endroit peut-on voir les célèbres moulages des Pompéiens sur le site ?
    Une autre liée à notre âge, plus du double du vôtre : parmi la vingtaine de lieux que vous évoquez sur les deux sites quel serait votre « top 10 » : je vois, par exemple, qu’il y a 3 amphithéâtres à Pompéi.
    Félicitations et merci à vous !

    • Laura Reply

      Bonjour Nina,
      C’est une excellente suggestion, effectivement je n’ai pas pensé à mentionner les moulages des corps.
      Ceux-ci sont disposés dans les endroits les plus stratégiques du site archéologique (notamment autour du forum) mais également dans certaines réserves fermées au public (mais il suffit de regarder à travers le grillage pour voir de nombreux objets et moulages stockés sous des abris).
      Concernant la liste des incontournables, c’est justement l’objectif que je m’étais fixé avec ces deux articles. Aider les visiteurs à cibler les plus belles choses pour tirer le meilleur parti de cette visite, sans perdre de temps à chercher sur place. Il me serait bien difficile de réduire encore cette liste ! Elle est surtout là pour servir de base. Ensuite, chacun est libre de se créer son propre parcours en sélectionnant les lieux qui lui semblent les plus intéressants (ou dans votre cas, les plus accessibles).
      Par rapport aux amphithéâtres, Pompéi en compte 1 (situé en périphérie de la ville), l’autre (situé à l’intérieur de la ville) est un théâtre, donc pas tout à fait la même structure, qui ne répond pas non plus aux mêmes besoins (pas de gladiateurs dans les théâtres 🙂 )
      Au plaisir,
      Laura

      • Bonjour Laura,
        De retour de Pompéi, je tenais à vous remercier pour votre article qui nous a été très utile : nous sommes partis avec le plan et vos photos en modèle réduit qui nous ont permis de nous repérer facilement. Nous y avons passé la journée.
        Vous faites bien d’inciter à aller voir la villa des mystères : du fait de son éloignement, elle se mérite (surtout à notre âge … 72 ans) mais elle est superbe et moins fréquentée que les autres lieux.
        Il y avait foule mais obtenir un billet n’a pas été très long. Vos conseils sont judicieux : de bonnes chaussures, un sac à dos très léger, de l’eau (même fin septembre, c’est le sud) et un pique nique.
        A bientôt pour de prochaines aventures.

        • Laura Reply

          Bonjour Nina,
          Merci beaucoup pour ce sympathique commentaire 🙂
          Il est plutôt rare de recevoir des témoignages d’après visite, je suis donc très contente que mon contenu vous ait aidé à mieux appréhender le site ! J’espère que vous garderez de beaux souvenirs de cette visite.
          Au plaisir,
          Laura

  3. Bonjour Laura, merci beaucoup pour cet article !
    Question pratique : comment se rendre de Naples à Pompei et herculanum ? faut il louer une voiture ?
    merci

    • Laura Reply

      Bonjour,
      La voiture n’est pas obligatoire. On peut emprunter le train local Circumvesuviana qui part de Naples et qui dessert les sites de Pompei et d’Herculanum (aux arrêts « Pompei Scavi » et « Ercolano Scavi »). Les horaires sont consultables sur cette page.
      Au plaisir,
      Laura

      • Superbe article !! MERCI ! Je prévois uen visite demain avec ma petite famille et tous vos conseils vont m’être précieux !! Pas envie d’une visite guidée… je vais donc suivre votre « plan d’action » !!

  4. Bonjour
    Très bel article qui donne envie.
    Nous rentrons d’un road trip en Toscane .
    Mais pour Pompei peut être l’avion et les transports locaux ? Aviez-vous loué une voiture ? Utilisé le train/bus ?
    Merci !

    • Laura Reply

      Bonjour Nicole,
      Lors de mon passage en Campanie, j’ai opté pour les transports en commun. Tout dépend ensuite de ce que vous programmez de faire dans la région mais les grands sites sont facilement accessibles avec les trains locaux. Ensuite, si vous souhaitez élargir un peu votre découverte, profiter du Vésuve ou accéder à des sites plus confidentiels, la voiture sera sans doute plus pratique.
      Au plaisir,
      Laura

  5. bonjour, merci pour toutes ces informations très instructives.
    Nous nous rendons à moto jusqu’à Pompei au départ de l’Auvergne mi-juin et ces infos nous permettront de ne pas être pris au dépourvu notamment pour l’intendance pour la visite.

    • Laura Reply

      Bonjour Alain,
      C’est un très joli périple que vous prévoyez là !
      Profitez bien de l’Italie 🙂
      Au plaisir,
      Laura

  6. 100% d’accord avec votre excellent article. Le site de Pompei est exceptionnel !
    Je me permets de rajouter un conseil pratique : prévoir un pique nique. Il n’y a qu’un vendeur de sandwiches sur le site et les queues sont interminables.

    • Laura Reply

      Bonjour Vincent,
      Effectivement, les points de vente de nourriture ne sont pas légion sur le site ! C’est certes, un inconvénient quand on ne prévoit pas à l’avance mais on peut aussi se féliciter qu’ils n’aient pas dénaturé le site en implantant trop de cafés ou de boutiques cadeaux 🙂
      Au plaisir,
      Laura

  7. Bonjour Laura, merci pour cet article incroyablement bien fait ! Recommandez-vous prendre un guide ou un archéologue pour la visite guidée ? Aussi, une fois la visite terminée, pouvons-nous nous balder dans le site librement ou serons-nous raccompagnés à la sortie ?

    Dernier point, est-il possible de faire Pompéi et Herculanum dans la même journée ? Si oui, avez-vous un ordre de priorité ?
    Merci mille fois !

    Chloë

    • Laura Reply

      Bonjour Chloe,
      Tout dépend de vos attentes pour cette visite : les visites avec un archéologue sont généralement un peu moins fréquentées que les visites guidées en groupe. Dans les deux cas, je vous recommande d’opter pour la première visite du matin, ce sont les créneaux où il y a le moins de monde sur le site ! Ensuite, les deux visites qui sont mentionnées dans l’article (visite guidée et visite avec un archéologue) permettent de rester sur le site une fois la visite terminée. Mais si vous réservez auprès d’un autre prestataire, je vous conseille de bien vérifier ce détail avant d’effectuer votre réservation !

      Sinon, j’aurais plutôt tendance à déconseiller de planifier la visite de Pompéi et d’Herculanum le même jour. Ces deux sites méritent amplement chacun une journée entière de visite (peut-être un peu moins à Herculanum car le site est plus petit mais tellement bien conservé !).
      Au plaisir,
      Laura

Laisser un commentaire