Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours rêvé d’aller à Venise… Avant d’y mettre les pieds, j’imaginais quelque chose de vraiment mystérieux et unique, une ville pas comme les autres qui me laisserait probablement des souvenirs indélébiles. Pourtant, j’ai parfois remarqué autour de moi que le côté trop touristique de Venise en donne aussi une image négative, exclusivement tournée vers la rentabilité et bien loin de cet esprit de petite ville tranquille. Si je savais déjà que j’aimerais Venise avant d’y mettre les pieds, je ne me doutais pas à quel point j’allais être marquée par son âme et son atmosphère ! Après deux voyage dans la cité des doges, je peux aujourd’hui vous dire que Venise n’est pas le moins du monde dénuée de charme et d’authenticité. Heureusement, il y a encore bien d’autres choses à découvrir de Venise que le côté touristique !

En sortant des sentiers battus, il est tout à fait possible de voir aujourd’hui cette Venise avec ses petits commerces, ses ruelles calmes et mystérieuses et ses bonnes adresses qui se cachent à tous les coins de rue. Ce que j’ai le plus aimé au cours de mes deux voyages à Venise, c’est avant tout de découvrir toutes ces petites choses insolites qui se cachent derrière la vie quotidienne vénitienne. De partir à la découverte de ce que l’on ne remarque pas forcément au premier coup d’oeil. Pour ça, il faut laisser les touristes piétiner les pavés de la place Saint-Marc et s’enfoncer un peu plus profondément dans les entrailles de la ville pour en observer le ballet quotidien des habitants. C’est ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui en image !

A lire aussi : Quelques jours à Venise en novembre : retour sur deux superbes séjours

#1 De l’eau… partout !

La vie quotidienne à Venise, c’est d’abord de l’eau. Partout, à chaque coin de rue, tout le temps de l’eau. De l’eau qui monte ou de l’eau qui descend et avec laquelle il faut apprendre à vivre tous les jours.

Attention où on met les pieds !

#2 Des bateaux insolites

Venise, c’est donc des bateaux partout : des bateaux de transport en commun (vaporetto), des taxis flottants, des gondoles et des vénitiens en déplacement. Parmi tous ces bateaux, il s’en trouvent certains très caractéristiques de la vie à Venise. Parmi ceux-là on trouve par exemple : la police flottante, les ambulances flottantes, des tractopelles flottantes, des bateaux poubelle et biens sûr, des centaines de bateaux de livraison !

#3 Une circulation caractéristique

Venise avec ses eaux et ses bateaux, c’est aussi logiquement une circulation plutôt caractéristique avec des panneaux de signalisation complètement… vénitiens !

panneau-signalisation-gondole-venise
Gondoliers, attention à la priorité à droite !

#4 Un vrai paradis de la livraison à roulettes

La vie quotidienne à Venise, c’est aussi de croiser à longueur de journée des dizaines de livreurs qui arpentent les ruelles avec leurs petits chariots afin d’approvisionner les bars, les restaurants et les boutiques.

Le ballet des touristes VS le ballet des livreurs !

#5 Encore et toujours de l’eau

Venise, c’est également la vie quotidienne qui n’est absolument pas bousculée par la montée des eaux, les fameuses acqua alta. La paire de bottes n’est jamais bien loin et on boit donc son café les pieds dans l’eau !

A lire aussi : Le guide des Acqua Alta à Venise

acqua-alta-venise

activites-visites-venise

#6 De la musique en veux-tu en voilà

La vie quotidienne à Venise, c’est aussi de la musique classique ou un air d’Opéra qui peuvent s’échapper de n’importe où, à n’importe quel moment. D’une fênetre ouverte, d’une terrasse de restaurant, d’une chapelle… Les appels à la rêverie sont partout !

pianiste-venise

Une petite danse dans les rues de Venise.

#7 Une bonne part de mystère

La vie quotidienne à Venise, c’est de marcher la nuit dans un dédale de ruelles sombres, silencieuses et infiniment mystérieuses. Avec un peu de chance, en dressant l’oreille, on parvient à entendre le clapotis de l’eau mêlé aux conversations assourdies qui s’échappent des salles de restaurants. La nuit est également l’un des meilleurs moment pour profiter de la ville car de très nombreux touristes ne sont de passage que la journée.

#8 Une foule omniprésente

Enfin, la vie quotidienne à Venise, c’est aussi de vivre constamment entouré de dizaines de milliers de touristes chaque jour. Pour la petite histoire, Venise reçoit environ 20 millions de touristes par an, soit une moyenne de 55 000 visiteurs par jour ! Quasiment autant que la population totale de la ville ! Et ne parlons pas de l’affluence record qui survient lors du carnaval de Venise… Mais ne nous arrêtons pas à ça, Venise a bien plus de choses à offrir !

touristes-venise

J’espère que ces quelques images vous auront donné envie de découvrir cette superbe ville en dehors des sentiers battus. N’hésitez pas à vous aventurer dans les ruelles silencieuses et mois fréquentées, vous ne le regretterez vraiment pas 🙂

Quelques liens utiles pour organiser un voyage à Venise

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

0/5Nombre de vote(s) : 0

Auteur

Amoureuse des voyages et de la découverte, je partage sur mes blogs mes expériences et mes souvenirs de voyage pour vous inspirer et je l'espère, vous dépayser ! Continuons l'aventure ensemble sur Youtube et Instagram :

4 Comments

  1. Jean-François Reply

    Nous sommes depuis 3 jours à Venise. C’est vrai , c’est une ville unique, tout à fait étonnante, posée sur l’eau. Mais j’ai presque honte, car nous « touristes » , nous sommes beaucoup trop nombreux. Il faut arrêter cela. Je suis étonné que cette cité autant visitée soit dégradée à ce point. Où va l’argent ?
    Peu d’édifices sont en bon état. C’est affligeant. On ressent une nette hostilité de la part des vénitiens à l’égard des visiteurs. Car au final cela ne leur crée que des désagréments. Où va l’argent ???

    • Laura Reply

      Bonjour Jean-François,
      L’affluence touristique est effectivement le plus gros point noir de Venise. C’est d’ailleurs pour cela que j’essaye toujours de m’y rendre en dehors de la haute saison, quitte à avoir une météo un peu moins clémente 🙂
      En revanche, je n’ai jamais ressenti d’hostilité de la part des Vénitiens et ce après 4 voyages. La plupart vaquent à leurs occupations dans une ignorance totale des touristes…
      Quant aux infrastructures, je doute que seul l’argent public puisse être suffisant pour lutter contre les ravages de l’humidité et du sel sur les constructions. Le dépeuplement de la ville n’y est pas pour rien non plus puisque de nombreux bâtiments sont tout simplement abandonnés et la ville ne peux pas subventionner tous les travaux nécessaires.
      Il existe d’ailleurs un reportage très intéressant sur le sujet des dégradations causées par l’environnement (mais aussi par l’homme) : Venise, le défi technologique. Extrait ici.
      Au plaisir,
      Laura

  2. merci pour ces explications et ces photos, j ‘y retourne pour la seconde fois , j’ai hate !
    cordialement

    • Laura Reply

      Je suis comme vous Françoise, je suis tombée dans la marmite de Venise et je n’arrive plus à en sortir 😀
      Je vous souhaite un très bon second voyage !

Laisser un commentaire