Ce que j’aime le plus lors de mes voyages au Québec, c’est la facilité avec laquelle on peut se retrouver au contact de la grande nature. La vraie, l’immense, celle dans laquelle on se sent tout petit et où l’on ne demande rien d’autre que les choses les plus simples. C’est un fait : plus les années passent et plus j’aime chercher l’évasion dans les endroits les plus reculés ! Autant dire que je suis servie de ce côté au Québec. La province regorge d’endroits tous plus secrets et authentiques les uns que les autres. Les articles sont encore en préparation mais les tiroirs du blog débordent de brouillons sur mes précédents road trips au Québec (bonjour Tadoussac et ses baleines, Charlevoix et ses superbes panoramas,  hôtels de rêve en bordure du Saint-Laurent ou encore envolées en hydravion…). Promis, c’est pour bientôt 😉

Aujourd’hui, j’aimerais vous faire partager les moments forts de l’une de nos dernières escapades québécoises : échappons-nous du côté de la Mauricie ! Le temps de quelques jours, nous avons exploré les routes et les sentiers de cette belle région pour en revenir… absolument conquis ! Au programme : randonnées, lacs, parc national,  forêt à perte de vue, nuits en chalet en pleine nature et soirées au bord du feu. Vraiment, on y serait bien resté… tout court !

Pour découvrir le VLOG de cette escapade en Mauricie, c’est par ici !

La Mauricie : des panoramas grandioses à proximité de Montréal et de Québec

La Mauricie a l’avantage certain d’être située à mi-chemin entre Montréal et Québec (voir la carte ci-dessous). Ainsi, pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour pouvoir admirer les paysages grandioses de la nature canadienne ! À seulement 1h45 de Montréal mais aussi de Québec, il est très facile de s’y rendre que ce soit au cours d’un road trip ou bien pour une échappée de quelques jours après la visite de Montréal ou de Québec. Bien sûr, la voiture reste un  indispensable pour accéder à la région ainsi que pour pouvoir profiter du parc national de la Mauricie.

Car il est impossible d’évoquer la Mauricie  sans parler de son célèbre parc national ! C’est bien pour lui que tout le monde se presse d’abandonner ville et voiture pour venir prendre un grand bol d’air frais. Le parc national de la Mauricie est un immense espace protégé de plus de 500km2 où il est possible de profiter d’une foule d’activités extérieures (randonnées, pêche, canot, camping, observation de la faune et de la flore, baignade, etc…). C’est aussi et surtout un magnifique espace de forêts denses, de lacs et de sentiers à explorer. Si comme moi, vous aimez le dépaysement sauvage, vous trouverez largement votre bonheur en Mauricie !

La Mauricie sur la carte du Québec

Bon à savoir : Des travaux de modernisation ont été engagés cette année dans l’enceinte du parc national de la Mauricie et doivent s’étendre jusqu’à la fin de la saison 2019. Heureusement, cela n’empêche absolument pas d’accéder au parc et de profiter des activités. La seule information importante à retenir est celle de la fermeture pour la saison 2018 de l’accès par le chemin de Saint-Jean des Piles. En 2019, ce sera l’accès du chemin Saint-François qui sera inaccessible. Pendant le temps des travaux, il n’y aura donc qu’un seul accès ouvert sur le parc au lieu de deux habituellement.

Les cabines Nordik des Piles : mon coup de coeur pour séjourner en Mauricie

Qui dit escapade dans une région sauvage dit bien sûr dodo en dehors des sentiers battus ! Pour la Mauricie, hors de question de dormir à l’hôtel ou dans un gîte. Il me fallait un VRAI retour aux sources. Sur Booking, je suis tombée un beau jour sur les cabines Nordik des Piles. De beaux chalets en bois plantés en pleine forêt, poêle à bois et barbecue à disposition pour le chauffage et la cuisine sans oublier un bon matelas moelleux pour récupérer des ballades à pied ou en canot. Ni une, ni deux, j’ai réservé et nous avons finalement trouvé aux cabines Nordik des Piles l’un de nos meilleurs hébergements tous voyages confondus !

Les propriétaires Tony et Jessica sont hyper accueillants et toujours disponibles pour discuter. Ils ont créé sur leur immense terrain forestier un espace où le temps semble s’arrêter. La route donne le ton dès l’arrivée : pour arriver aux chalets des Piles, il faut emprunter une piste non goudronnée ! Une fois sur place, le reste n’est que calme et tranquillité. A peine étions-nous arrivés que Florian s’attelait déjà à allumer le feu devant le chalet 😀

A l’intérieur du chalet, le confort est parfaitement adapté à ce que l’on attend de ce genre d’hébergement  : poêle à bois pour se chauffer (que nous n’avons malheureusement pas utilisé (séjour en juin) mais qui doit ajouter une belle dose de charme lors des journées d’hiver !), grosse citerne d’eau potable directement tirée de la source de la propriété, électricité pour l’éclairage et les prises, cuisine entièrement équipée pour cuisiner sur place (vaisselle, couverts, accessoires, plats de cuisson en étain et même machine à café !). Et cerise sur le gâteau, le petit frigo nous attend rempli de victuailles pour le petit déjeuner ! Nous avons été emballés par ce plateau déjeuner composé de fruits frais, de jus de fruit, d’oeufs, de bacon, de confitures et de pain. De quoi se concocter de vrais petits déjeuners 4 étoiles, sur le barbecue s’ils vous plaît !

Petit déjeuner royal…
… dans un cadre exceptionnel

Des parties communes ont été aménagées à quelques mètres des chalets pour accéder aux commodités (douches, toilettes et bac à vaisselle). Si le coeur vous en dit, il est tout à fait possible de profiter des sentiers de randonnées qui jalonnent la propriété mais aussi et surtout de dire bonjour à la jeune meute de chiens de Tony ! L’hiver, ce sera l’occasion de se laisser tenter par une petite promenade en chien de traîneau ou encore en scooter des neige.

Pour l’approvisionnement, nous avons fait nos emplettes dans la petite ville voisine de Shawinigan. Plusieurs supermarchés (IGA, Maxi…) permettent de trouver tout ce qu’il faut. Et sur place, il est même possible d’acheter le sirop d’érable qui est directement récolté sur la propriété… testé et approuvé !

Les activités à faire en Mauricie

          ➜ Le parc national de la Mauricie :

Bien sûr, en l’espace de quelques jours, nous n’avons pas eu le temps d’expérimenter toutes les activités qu’il est possible de faire dans le parc. Je vous propose donc de découvrir mon petit best of personnalisé ! Voici selon moi ce qu’il ne faut pas louper lors d’une visite :

  • Les points de vue accessibles à quelques centaines de mètres de marche de la route principale. Le plus beau point du vue du parc est sans doute celui  dit « du passage » qui offre une vue à couper le souffle sur l’immense lac Wapizagonque.

  • Les chutes Waber : Un petit oasis perdu dans les profondeurs du parc et uniquement accessible par un sentier situé à l’ouest du lac Wapizagonque.

  • Les sentiers de randonnée : Il en existe de nombreux dans le parc et pour tous les niveaux (faciles, intermédiaires et difficiles).

  • Louer un canot : L’activité incontournable de n’importe quel parc au Canada ! Il est possible de naviguer sur une grande partie des lacs du parc national de la Mauricie et même d’échafauder de véritables échappées sauvages en navigant de lac en lac (des sentiers de portage sont aménagés pour rendre le déplacement des canots plus aisé entre les différents lacs).

  • La baignade : Plus que bienvenue les jours de grosses chaleurs ou après une longue journée de randonnée.

  • Observer les animaux sauvages : De loin l’activité que je préfère ! Pourquoi ne pas profiter d’un passage au parc pour faire connaissance avec ses habitants ? A l’été et à l’automne, les naturalistes proposent des sorties d’observation de la faune (castors, ours noirs, orignaux et autres cervidés).

A lire aussi – [Québec] Le parc Omega : une virée sauvage au milieu des animaux

Bon à savoir : Dès l’arrivée des beaux jours, il est absolument impératif de se protéger avec un bon anti-moustique sous peine de se retrouver dévoré de la tête aux pieds ! La région est d’ailleurs connue pour être particulièrement fournie en moustiques 🙂 N’oubliez pas non plus de faire un arrêt aux kiosques d’informations situés aux entrées du parc afin de préparer au mieux vos activités et/ou vos déplacements. Les équipes sont là pour répondre à toutes les questions et pour fournir de la documentation (notamment en cas de rencontre fortuite… avec un ours !).

Bon à savoir (bis) : Le parc national de la Mauricie est accessible tout au long de l’année. En hiver, il est toujours possible de profiter des sentiers de randonnée : à pied,  en raquettes ou encore en ski de fond !

          ➜ Dans les alentours du parc de la Mauricie :

  • Observer les animaux sauvages : Il est également possible de partir à la découverte des ours noirs et des orignaux en dehors du parc national de la Mauricie. Plus particulièrement, les expéditions proposées par l’auberge des berges du Saint-Maurice sont assez reconnues dans la région (côté Saint Jean des Piles). De l’autre côté (à Saint Matthieu du Parc), l’auberge refuge du trappeur propose aussi des sorties découverte à la rencontre de ces animaux emblématiques du Québec.

  • Voler en hydravion au dessus du parc national : Il faudra pour cela se rendre du côté de Trois Rivières et plus précisément à Saint Etienne des Grès. Si l’on connait tous l’avion (voire l’hélicoptère pour les plus intrépides d’entre nous !), l’hydravion reste sans aucun doute une expérience rare. Pour vivre un moment inoubliable au dessus des plus beaux panoramas de la Mauricie et découvrir toute l’immensité de la nature québécoise. J’ai personnellement été très agréablement surprise par le prix. Pour avoir déjà effectué des vols en hélicoptère par le passé, je m’attendais à un tarif plutôt conséquent. Mais non, il est possible ici de voler à partir de 65€ par personne (pour une demie heure de vol).

Voir plus d’infos sur les vols en hydravion

Et voilà ! J’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi préparer votre séjour en Mauricie 🙂 N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires ou bien, si vous êtes déjà passé par là, à partager vos souvenirs de la région et les endroits que vous avez préféré !

A lire aussi – Visiter Montréal en quelques jours : mes activités et visites favorites

Quelques liens utiles pour organiser un voyage en Maurcie et au Québec

Auteur

Amoureuse des voyages et de la découverte, je partage sur mes blogs mes expériences et mes souvenirs de voyage pour vous inspirer et je l'espère, vous dépayser ! Continuons l'aventure ensemble sur les réseaux sociaux :

2 Comments

  1. Hello !
    On a fait un road trip Canada Etats Unis l’année dernière, mais faute de temps on est pas passé par le Québec… Ca a l’air canon !!! En tout cas merci pour tous ces petits conseils, et je garde ton article de côté pour quand on y retournera ! 😉

    • Laura Reply

      Avec plaisir !
      Qu’importe la saison, il y a toujours des belles choses à voir au Québec ! Mais il faut aimer la nature, c’est sûr ^^

Laisser un commentaire